jst_mslf

Je ne connais plus les saisons

juste la chaleur de nos pâmoisons

Tu m'envenimes comme le poison

Mon corps à la déraison...

Le goût du subversif sur la langue

ma raison se fait exsangue

Mon ciel se pare et tangue

Mon corps à la déraison

Penchant sévère pour l'indécence

Je me joue des transparences

tu entres dans ma décadence

Mon corps à la déraison

Je te cède les accréditations

celles qui me lovent de ta passion

maladie dont je refuse la rémission

Mon corps à la déraison...

patience

Photos : ???/Sugar